Pour adhérer à la Fédération de la Crêperie c'est ici...

   

Le Numérique envahi nos établissements.

Nous sommes envahi par le numérique : informatique, internet, télévision, smartphone, tablette, etc… Même dans nos établissements il s’incruste. Qu’on le subisse ou qu’on l’exploite, il est incontournable.

 

Nouvelles habitudes de la clientèle

Le wifi, par exemple, est devenu monnaie courante dans beaucoup d’établissement. Mais entraîne certain soucis auquel on ne pense pas forcement au premier abord. En effet, quel temps perdu,  à expliquer aux clients comment se connecter ou utiliser le réseau. On change alors son métier par celui de technicien et cela peu ralentir énormément un service.

Le smartphone, toujours allumé, et qui peut sonner à n’importe quel moment (la prise de commande, l’explication des plats, etc..), il faut alors attendre que la personne indélicate se libère de son appel. Et on ne parle pas des sonneries retentissantes qui inondent l’établissement.

Un phénomène aussi en essor : la photo du plat. C’est devenu à la mode de photographier le plat que l’on va manger et le diffuser sur les réseaux sociaux ou à des amis.

Entre la peur pour la confidentialité de leurs menus, le risque de mauvaise réputation à cause d’un avis négatif ou les critiques déloyales de la concurrence postées sur des sites publics, le numérique est bien souvent vu comme une menace par le milieu de la restauration.

Tout cela amènent certain restaurateur à interdire qu’on prenne leur plat en photo ou de proposer un tarif préférentiel si vous éteignez votre smartphone.

Ces pratiques peuvent rassurer une certaine clientèle, qui a parfois besoin de se déconnecter… Mais n’y a-t-il pas également la place pour des établissements qui intègrent l’outil numérique en vue d’enrichir l’expérience client ?

Passer à l’établissement connecté

La première étape de la numérisation commence souvent par l’ouverture aux commentaires des clients. Une sorte de livre d’or numérique, accessible directement par une application sur tablette fournie par le tenancier. Le logiciel bien pensé peut alors révéler beaucoup de choses et permettre d’évoluer et de s’améliorer.

Certains restaurants connectés permettent au client de passer lui-même sa commande. Une façon d’éviter aux serveurs d’avoir à subir les tortures infligées par ces clients hyper-connectés, ce qui peut leur permettre de se concentrer sur leur mission de conseil.

Une autre initiative intéressante consiste à rendre le menu interactif. En effet, plutôt que déplorer la fuite de ces photos prises par les clients dans les restaurants, pourquoi ne pas s’en servir pour enrichir son menu ? Plutôt que de jeter un œil à l’assiette du voisin, les nouveaux clients pourront se faire une meilleure idée des plats qu’ils commanderont en regardant les photos prises par les clients précédents. Fini alors le menu papier, une tablette suffi. Plus besoin de réimprimer sa carte constamment. Les menus peuvent être actualisés selon les envies du chef, tout comme la charte graphique qui devient personnalisable. Rupture de stock ou modification du plat du jour : en quelques clics la carte est actualisée par le réseau sans fil. On peut suivre la tendance du moment et modifier son menu selon les événements du calendrier.
L’ardoise classique ou le menu extérieur peut aussi être remplacée par des bornes mobiles voir tactiles.

Avec quelques logiciels, on peut aller encore plus loin. Gestion des réservations passées depuis les réseaux sociaux, mais aussi prise de commande ou encore édition du ticket de caisse, directement gérés depuis la tablette du serveur, qui dispose ainsi d’une véritable caisse enregistreuse.

Alors oui, le numérique est partout, et le combattre est peine perdu. S’il représente un coût d’investissement relativement important, l’utiliser à bon escient et raisonnablement peu s’avérer ludique et pratique dans la gestion de l’établissement et du suivi de votre clientèle, pour vivre de nouvelles expériences.

 

Source : Internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *