Pour adhérer à la Fédération de la Crêperie c'est ici...

   

Le Chouchenn … sa petite Histoire ….

Le chouchenn, boisson de nos ancètres les celtes, est historiquement une des plus vieilles boissons du monde. A la différence de l’hydromel (la boisson des Dieux d’origine grecque qui était élaborée à partir de miel, d’eau et de levure), le chouchenn des celtes et des peuples du nord était issu de fermentation de fruits et de miel.

Pour les Romains, l’hydromel avait des vertus aphrodisiaques. Ainsi, on donnait à tous les jeunes mariés un verre d’hydromel avant leur nuit de noces. L’expression « lune de miel » nous vient sans doute de là…

Le chouchen est la boisson des druides. Il symbolisait la force et la joie de vivre (dans « Astérix Le Gaulois », le druide Panoramix l’utilise comme ingrédient pour la potion magique).

En Grèce, l’hydromel, boisson des dieux de l’Olympe et des marins était appelé « ambroisie » qui vient du grec ambrotes, qui signifie immortel.

 Anecdote

Le chouchenn par sa fabrication (rayon de miel écrasé avec les abeilles) avait autrefois des propriétés « renversantes », le venin d’abeille fermenté, une fois absorbé, anesthésiait le cervelet (centre de l’équilibre chez l’homme), il en résultait que le gros buveur tombait à la renverse et se réveillait trois jours plus tard avec d’épouvantables maux de tête.

Les nouveaux chouchenn

Travaillés comme des vins blancs (et sans venin d’abeille) et moins alcoolisés, le chouchenn d’aujourd’hui peut accompagner crêpes, poissons, viandes, desserts, apéritifs. Ils sentent bon la Bretagne et font apparaître des saveurs nouvelles en gastronomie.

Sa Dégustation

Le chouchenn se boit, nature, bien sûr et frais, en apéritif, en digestif mais aussi lors du repas.

Mais il peut également se déguster en Kir et comme ingrédient de cocktail.

On peut même le servir chaud, dans l’esprit du vin chaud, avec une pointe de vanille, une pincée de cannelle et de muscade, quelques zests d’orange. Et si vous trouvez qu’il manque de corps, un peu de Lambig devrait faire l’affaire.

Source : Gwendal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *