Pour adhérer à la Fédération de la Crêperie c'est ici...

   

La Poste augmente ses tarifs

La Poste a reçu vendredi le feu vert de l’Autorité des télécoms pour augmenter ses tarifs de 5,2% en moyenne par an pendant quatre ans et ce dès le 1er janvier 2015.

La Poste est à un tournant de son existence. Entre difficultés économiques et baisse significative du volume des courriers, le service public se doit de trouver des solutions. Et l’une d’entre elles était la hausse du prix des timbres et autres colis. La Poste en avait la demande auprès de l’Autorité des télécoms (Arcep). Celle-ci a rendu ce vendredi un verdict favorable à une telle mesure. Ainsi, dès le 1er janvier 2015, suite à ce feu-vert, les tarifs des différents services postaux devraient fortement augmenter.

Concrètement, l’Arcep a autorisé La Poste à augmenter ses tarifs de 5,2% en moyenne par an pendant quatre ans.

Dès lors, comme l’indique Le Parisien, à partir du 1er janvier 2015, le prix du timbre rouge devrait passer à 69 centimes d’euros contre 66 centimes aujourd’hui et devrait être de 80 centimes en 2018. Dans un communiqué, l’Arcep explique avoir validé la demande de La Poste afin d'”assurer la pérennité du service universel” et de “donner à La Poste les moyens d’engager la transformation de son modèle de développement”.

La Poste, dans un communiqué publié dans la foulée, indique “prendre acte” de cette décision de l’Arcep mais ne détaille pas encore les augmentations précises qu’elle compte pratiquer, ni quels tarifs (types de timbres ou de colis) seront particulièrement concernés. L’entreprise souligne cependant que “les nouvelles grilles tarifaires vont désormais être élaborées pour une mise en application le 1er janvier 2015; elles feront l’objet d’une communication au plus tard deux mois avant leur entrée en vigueur”.

“En augmentant très fortement le prix du timbre au-delà de l’inflation dès le 1er janvier 2015 pour les 4 prochaines années, La Poste et l’Etat qui est l’actionnaire majoritaire s’apprêtent à faire les poches des Français”, estime dans un communiqué repris par Le Parisien, Bernard Dupin au nom de la CGT, le premier syndicat du groupe.
Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *