Pour adhérer à la Fédération de la Crêperie c'est ici...

   

Encore une année de passée…

Crêpier(e), quel beau métier !

Ambassadeur(drice) de notre culture bretonne. Animateur(trice) de convivialité, de fraternité, d’amitié et de partage.

Nous avons la chance de nous adresser aux jeunes comme aux moins jeunes de toutes les couches sociales, sans préférences de sexes, de couleurs, de religions.

Si il existe autant de recette de crêpes que de crêpier(e)s, l’ingrédient principal reste la femme ou l’homme derrière sa bilig : créateur(trice), organisateur(trice), comptable, gestionnaire de stock et de personnel, il ou elle est multi-tâches.

Notre Fédération existe pour valoriser ces hommes et ces femmes, crêpier(e)s et/ou tenancier(e)s d’une crêperie et ainsi promouvoir un métier encore trop souvent minoré.

Notre Fédération existe pour aider ces hommes et ces femmes par l’information, par la communication, par le partage d’expérience et ainsi lutter contre l’isolement professionnel.

Dans notre Fédération, tous les adhérents font face aux même problèmes et difficultés liés à l’activité : recrutement, fiscalité, imposition, taxes, charges, etc….

Ces dernières années ont vu des changements majeurs dans les comportements qui sont peu, voir non prisent en compte par le gouvernement et qui remet en cause notre existence par leur ignorance et leur désintérêt pour les petites organisations.

Cela nous a amené à la fusion des fédérations départementales et à renforcer notre union avec les autres corps de métiers de l’alimentation (CGAD), des métiers de l’artisanat, commerces de proximité et professions libérales (U2P) qui nous permettent d’aspirer à une défense et une expression au niveau national.

Existence également remise en cause par d’autre groupement professionnel qui cherche le monopôle. Ainsi la réduction SACEM, limité dès 2019, aux seules grosses organisations professionnelles aux millier d’adhérents. Cette situation nous amène à nous rapprocher du GNI, organisation la plus représentative de nos activités, pour encore vous donner plus de voix et de moyens d’informations et de défense.

Si nous restons actifs et montrons notre volontés d’exister, alors tout est possible, pour qu’une fois pour toute, nous puissions vivre correctement de notre métier.

Maintenons notre confiance en l’avenir et en notre métier.

 

Bonne année 2019.

 

 

Gilles Stéphant : Président de la Fédération de la Crêperie

Gwendal Pierre : Secrétaire de la Fédération de la Crêperie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *