Pour adhérer à la Fédération de la Crêperie c'est ici...

   

En cas de sinistre du à un incendie, que faut-il faire ?

Il parait opportun de revenir sur les consignes de sécurité à respecter en cas d’incendie mais surtout comment le prévenir.

 

Comment prévenir un incendie ?


Pour prévenir un incendie, il est nécessaire de respecter certaines consignes.

  • Vérifier régulièrement les installations électriques qui peuvent être vieillissantes ou dénudées ;
  • Avoir à disposition des équipements permettant de stopper un début d’incendie tels que des détecteurs de fumées et des extincteurs mobiles ;
  • Former son personnel des conduites à tenir en cas d’incendie. Certaines assurances proposent cette formation ;
  • Nettoyer régulièrement les éléments les plus propices aux sinistres tels que les hottes qui doivent être nettoyées au minimum une fois par semaine, les extracteurs et les conduits de fumée (conduits de hottes, cheminées) qui doivent être décapés au moins une fois par an.

 

Votre établissement vient de subir un incendie ? Comment faire ?


Vos biens sont endommagés et vous avez l’impression que les démarches administratives ne vont pas se terminer de si tôt… Pour régler rapidement ce sinistre, nous vous rappelons les étapes à respecter.

1- Signaler le sinistre :

Même si vous n’en êtes pas le responsable, vous avez pour devoir de prévenir votre assureur le plus rapidement possible. Vous avez un délai de 5 jours ouvrés pour déclarer le sinistre à partir du moment où vous en avez la connaissance.
Pour déclarer un sinistre, il vous faut indiquer plusieurs points à votre assureur. Ainsi, votre nom, le numéro de votre contrat, la date du sinistre, la cause de celui-ci, les dégâts et une première estimation du montant des dommages sont les mentions qui doivent apparaître sur votre déclaration.

2- Établir un dossier

– Mentionner de nouveau le montant que vous estimez être pour les dégâts matériels ;
– Fournissez le plus de preuves possibles : vous avez pour obligation de présenter une preuve pour chaque objet. Ainsi, ne vous débarrassez pas des biens détruits et/ou hors d’usage tels que les meubles calcinés, les vitres cassées etc). Ne touchez à rien jusqu’à ce que l’expert ou l’assureur vienne constater l’ampleur des dégâts.
Centraliser, en double à l’extérieur de l’établissement, toutes les factures, les garanties, les photos permettant de justifier l’existence et la valeur des biens ravagés.

3- Nommer un ou des experts

– Si le montant des dommages est supérieur à quelques milliers d’euros, votre assureur nomme un expert chargé de vérifier le montant de l’indemnité nécessaire pour remettre en état votre établissement. L’indemnisation que vous proposera l’expert sera toujours fixée « sous réserve d’acceptation par la compagnie d’assurance ». Pour cela, votre assureur s’assurera que vos règlements sont bien à jour et que votre contrat dispose bien d’une garantie contre ce type de dommage.
– Si vous avez subi un dégât majeur suite à un incendie, vous avez la possibilité de vous faire représenter par un expert approuvé par les compagnies d’assurance. Les honoraires de l’expert seront pris en charge par votre assureur si votre contrat le permet.
Si les deux experts sont en discorde sur le montant à vous accorder, ils peuvent demander l’intervention d’un troisième expert qui aura pour rôle d’arbitrer. Sinon, vous pouvez vous charger de demander par voie de référé à un tribunal de nommer un expert judiciaire.

 

Dans tous les cas, mieux vaut prévenir que guérir et donc rester vigilant avec les consignes que nous vous avons rappelé au début de cet article.

 

Source : internet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *